Super Ténéré 1200 : bilan des 20000km

Après mon premier bilan après 6 semaines en juin 2013, voici un bilan après presque 20000km au guidon de la XTZ.
Depuis juin 2013, il y a eu une balade en duo dans les Pyrénées, une autre en solo dans l’Aubrac (Laguiole), deux aller-retours en solo à Paris, et une gros voyage dans les Dolomites en duo.
14846875187_e850c26713_zDe quoi avoir un panel d’utilisation bien varié : solo, duo, chargé, à vide, petites routes, autoroute, montagne, campagne, … 
Seul ajout depuis l’article de l’an dernier : une paire de feux leds additionnels installés, et les poignées chauffantes enfin montées (le tout à la fin de l’été 2013, après notre escapade pyrénéenne).
IMG_5664Amélioration de la visibilité de nuit (éclairage assez diffus très agréable).
Je les utilise également en remontées de file.
A priori, ils n’éblouissent pas trop (pas d’appels de phare en face), mais j’évite de les mettre de nuit avec véhicules en approche en face.
Par contre, je les mets systématiquement de jour quand j’ai le soleil rasant dans le dos.

Consommation
Comme je l’écrivais il y a 18000km, elle me semblait un poil élevée par rapport à  mes attentes.
Elle est toujours à  5,6l/100, ce qui est correct au regard des performances de la bête.
En fait, il y a de très fortes variations selon le type de route et de trajet : de plus de 7,5/100 à  140kmh réels sur autoroute l’hiver dernier (froid et vent de face), entre 6 et 6,5l/100 en ville (voire 7l par temps froid), et moins de 5l/100 en liaison (100kmh compteur, 93 réels).
Presque aucune variation par contre entre solo, duo, chargé ou à  vide !
Exemple : liaison retour de Laguiole, 4,8l /100 en solo, sans topcase, et valises peu chargées.
Voyage dans les Dolomites, en duo, très très chargés (sacoche réservoir pleine, valises à  toc, sacs étanches en plus, …) : moyenne de 4,8l/100 sur les 3800km parcourus en 12 jours…
Et parfois moins encore :
– liaison routière « normale », petites routes (La Roche/Yon – Nevers) : 420km et 4,6 /100 affichés (4,8 en réel, l’OdB est un peu optimiste) :
15030373561_de08088d97_z- un plein en Autriche, après une journée de roulage la veille (balade en Frioul, roulant, mais avec de beaux virolos).
15040873285_a7452acd65_z
- après un Rasun (Dolomites, Italie) – Bâle, avec des routes très variées -autoroute Suisse à 120kmh, route de montagne en mode enroulé rapide, …
15053063015_55edf0ccee_z
La consommation en Suisse / Autriche / Italie est d’ailleurs sensiblement plus faible qu’en France, à se demander si la qualité des carburants dans ces pays ne serait pas nettement supérieure à celle fournie en France…

Pneumatiques
J’ai viré les Bridgestone BattleWing d’origine à  12000km. Ils pouvaient encore faire 1000 à  2000 km probablement, mais leur comportement n’était pas irréprochable (glissouilles à  l’accélération sur le sec, grosses glissouilles sur le mouillé sans prendre le moindre angle, …), loin de là.
Les Metzeler Tourance Next mis à  la place sont juste fabuleux !
Je retrouve le comportement joueur de la DL chaussée de Dunlop TR91, mais en moins rigides, donc plus souples et confortables.
La moto est précise, se balance avec une étonnante facilité, le grip est parfait (rhââââ, les accélérations de cochon sur l’angle en sortie de virolo), le guidage impérial, …
Et sur le mouillé, … euh, et bien, j’en oublierai presque que c’est mouillé (oui, oui, c’est dans la tête…) !

Confort
C’était un point fort de mon constat à  3000km.
J’ai encore amélioré le tout : les amortisseurs se réglant en précharge et précontrainte (plus détente pour l’arrière), en jouant avec les petites vis de réglage, tout est encore plus « soft ».
Ca pourrait jouer sur la tenue de route, mais pas à  mon niveau de conduite : même en enroulé rapide, pas de soucis de précision.
Pas de cheval à  bascule exagéré (bon un peu quand même) sur les freinages appuyés non plus.
Il faut juste bien augmenter le précontrainte à  l’AR sinon ça frotte vite des cale-pieds…
Sophie se plaignait de la selle très dure.
Je suis passé voir le petit sellier du coin ; il m’a changé la mousse.
Sophie est ravie !
IMG_5195

Moteur
Toujours aussi agréable…
Dr Jekyll et Mr Hide : en mode Touring, entre 2500 et 4500trm, c’est discret, doux, confort.
Ca pousse un peu plus fort à  4500trm, mais c’est fini à  7000.
En mode Sport, c’est déjà plus franc en bas, limite brutal même en sortie d’épingle.
Alors à  4500trm… rhâââââ !
N’empêche que bien menée, même en Touring, justement en enroulé rapide, la ST avance bien (c’est pas le gros naze dans le Fluelapass en R1 cet été qui démentira… en version libre, il me bouchonnait grave après nous avoir doublé comme un porc…).
La XTZ1200 reste une enclume à  manier avec beaucoup d’attention moteur à  l’arrêt.
Une fois en route, la magie de l’équilibre (qui n’atteint pas celui de la nouvelle GSA, certes) opère.
Le petit demi-tour devant la maison se fait avec une facilité étonnante (jamais réalisé avec autant de sérénité avec les DL par exemple).
La grosse différence avec la DL, c’est vraiment le coffre moteur : en duo chargé cet été, ça enquille facile, les dépassements sont une formalité, le tout dans un confort pullman hyper agréable.
IMG_5201Tout cela avec une facilité bluffante : on roule plus fort qu’on ne le pense…
Et oui, plus je roule avec, plus j’apprécie cette SuperT.
J’ai toujours dans un coin de la tête la GSA (la dernière version est juste fantastique), mais la SuperT ne mérite pas son faible succès.
Les valises que je pensais peu pratiques sont logeables et ont l’avantage d’être étroites : si ça passe au guidon, ça passe aux valises.
32l, c’est quand même un peu juste en duo, et un casque ne rentre pas.

Cette SuperTénéré1200 est une excellente moto, particulièrement fiable, facile, très polyvalente, avec un caractère moteur qui semble en retrait face aux GS, GSA et Multistrada, dommage parce que les performances sont bien présentes…
La version 2014 semble remédier à cela.

2 thoughts on “Super Ténéré 1200 : bilan des 20000km

  1. bonjour, après avoir roulé une dizaine d’années sur un 1150 GS adventure,puis sur un 1300 pan european,je reviens avec le 1200 xtz,que je vais chercher a Rennes a la fin de ce mois. Ma grande taille,qui n’est pas toujours un atout dans certains domaines,m’oblige a me tourner vers les trials routiers,faute d’avoir des douleurs au niveau des jambes.(trop pliées). j’ai lu ta synthèse avec beaucoup d’attention,qui rassure mon choix! Tu as monté une double bulle, qui doit bien protèger. Comment te l’ais tu procuré?
    Cordialement.
    Frederic

Comments are closed.