BMW R1200 GS LC

‘tain, si j’avais changé de moto y’a moins de 6 mois, c’est le genre d’essai qui aurait pu fait mal…
IMG_5440Euh, enfin, si j’avais acheté une GS il y a moins de 6 mois, ça aurait fait très très mal… Boudiou ! C’est juste monstrueux ! 
Alors, après les conseils de départ et la présentation de base des fonctions (carto moteur et ESA), démarrage.
Mamamamia, yé comprend pas.
L’es pas oune Moultistrada quélésouis vénu essayé, ma !
Quelle sonorité !
Clac ! Première. Bon, ça claque plus que la SuperT.
Après 23cm de route (ou 22, je sais plus trop), la magie opère : moto hyper légère, centre de gravité qui donne l’impression d’être sous le pilote, les mains tombent pile-poil sur le guidon, dans la position idéale (la moto essayée est avec selle basse), mais avec des jambes un peu trop pliée peut-être (oui, la selle basse).
Les pieds sont presque à  plat (comme sur la Super Ténéré avec la selle en position basse).
La selle est très confortable : moins ferme que la Yam, mais moins large et moins longue.
Le tableau de bord manque un peu de lisibilité.
IMG_5438Les infos sont hyper complètes, avec l’ODB et les commandes aux guidons (mode à  droite, ESA et Infos à  gauche).
Les rétros sont bons, mais la forme est un peu surprenante.
Le gabarit est nettement moins impressionnant que pour la SuperTénéré, ou que l’Explorer, voire même que la DL650 (ancien modèle) ! C’est parti pour un petit circuit fait hier avec la ST, à  « bon » rythme, histoire de bien comparer (carto moteur en mode Sport, bulle au plus bas, et amortos presque au plus souple) sur la Yam.
Le GS est réglée en ESA normal, mode Road (il y a dynamic pour plus de sport, ou rain pour plus souple, ou encore enduro).
Le réglage de la cartographie moteur règle automatiquement l’amortissement, qui peut ensuite être modifié (ça doit faire une multitude de réglages).
Reset de la conso, mise de la bulle au plus haut (la molette magique…)…
Le moteur est impressionnant, ça pousse de tout en bas, ça monte trèèèèès vite dans les tours, et le compteur s’affole.
Et avec une magnifique bande-son, pas trop présente en plus… just perfect !
On est loin du caractère discret et policé de la ST.
En traversant le village sur la route, le bloc LC est là  encore parfait : doux, très progressif (plus que la ST en mode Sport, et même qu’en mode Touring à  la décélération, plus douce).
Le freinage n’est pas plus mordant que celui de la ST, la pédale de frein un peu en arrière (elle doit être réglable ?).
IMG_5444Puis c’est parti pour une partie un peu plus roulante.
La protection me semble comparable à la bulle d’origine de la Yam, inférieure avec la Airflow. Les déflecteurs de chaque côté de la bulle dévient très bien le flux d’air.
Pas de turbulences (je n’ai cependant pas dépassé 110kmh), et pas de bruit dans le casque (ça change de la SuperT).
L’amortissement est vraiment excellent.
En attaquant la partie plus sinueuse, je sens vraiment un moto dynamique, très maniable, franchement joueuse, aidée par un moteur qui reprend de partout ; l’enroulé souple se transforme vite en enroulé rapide, avec remise des gaz sur l’angle comme un goret en sortie de virage…
Bon, j’ai fait pareil hier avec mon panzer, mais la sensation n’est pas la même : là , il y a vraiment un coup de pied au cul…
Les pneus (Metzeler Tourance Next, remarquables eux aussi) ont sans doute aussi leur rôle là -dedans (les Bridgestone de la ST étant médiocres), pour la précision et la vivacité.
Il y a quelques vibrations à  4500-5000trm (cale-pieds, guidon, selle).
Ca, il faudra que je refasse un test (je ferai en duo la prochaine fois) pour voir si c’est que sur les intermédiaires ou si c’est à  vitesse constante, ce qui pourrait être gênant (4500trm, c’est 130kmh réels sur la ST).
IMG_5443En arrivant sur une zone au revêtement défoncé, la moto est un peu trop secouée, les remontées dans le dos un peu sèches (bas du dos plus sensible depuis ma lombalgie de la fin juin encore en cours de traitement).
Passage de l’ESA en mode souple… et le calme revient, exactement comme avec mon réglage (souple) sur la Super Ténéré…
Dommage que le cardan racle un peu et vibrouille, et que le frein AR soit si timide à  l’attaque, même si ça freine fort tout de suite quand même !
La conso sur l’essai a été identique pour les deux motos, avec une conduite identique (pile 5l/100).
Il n’y a pas de doute, la GS est bien au-dessus de la SuperT.
C’était le cas avant, mais de peu.
Là , elle creuse nettement l’écart : moteur, agrément (pourtant excellent sur la ST), vivacité, facilité, … la GS progresse encore partout !
L’amortissement est remarquable, la protection excellente, et en progrès là  aussi.
Seule la transmission reste un peu à  l’avantage de la Yamaha.
En reprenant son guidon, j’avais l’impression de reprendre une grosse moto (le guidon est plus large) !
Pas une enclume, non, juste un machin beaucoup plus gros : comme quand je reprenait la DL après avoir essayé la GSA ou la ST ou la FJR…
En me refaisant un bout du petit parcours en mode S, c’est clair que la Super Ténéré est hyper stable, posée, rivée au sol… juste moins vive, moins joueuse, avec un poids qui devient sensible (comparé à  la BMW…) quand le rythme augmente.
A ce petit jeu, avec la GS, je fais plus corps avec la moto, pas besoin de balancer la moto juste avec les cale-pieds ou le guidon. Pour passer pareil avec la ST (je ne suis pas un paillelote !), il faut pousser plus le guidon, descendre un rapport de plus pour que ça pousse (presque) pareil à  la sortie…
Dans les deux cas, ça reste redoutable (bien plus rapide qu’avec la DL en fait), mais c’est juste plus facile avec la GS.
Reste à  vérifier le duo, et cette question de vibrations à  certains régimes.
Dans mon premier essai de la Super T et de la GS, même si j’ai largement relativisé suite à  l’essai de la GSA, je doutais de la « valeur » de la différence de tarif entre la BMW et la Yamaha.
Ce doute est partiellement levé : reste que 17500€ pour le modèle essayé, c’est juste un bras et un oeil… et 2000€ de plus que la Super Ténéré ou que l’Explorer…
Pour qui n’est pas à  2000€ près, la question ne se posera sans doute pas.

J’attends quand même avec impatience la sortie de la future GSA ;-), mais je garde mon XTZ1200 quand même…