Foulées Agésinates 2018

15 jours après le triathlon M des Sables, aux sensations médiocres, retour à la CAP sur cette course nature, organisée par une équipe super sympa, et qui en plus reverse une somme pour chaque inscription à l’association Hespéranges (https://www.hesperanges.fr) à laquelle participe activement le copain Maxime.
IntroFouléesAg18En guise de préparation, le volume ayant été fait pour le triathlon, une petite séance de décrassage et une bonne séance de seuil (2000/1000/2000 AS10 et en avant.

La météo s’annonce bien chaude : il a fait 30° la veille, le soleil est encore annoncé, ça va piquer ! 

On a fait le trajet avec la sardine (Elsa) et Ronald (Fiafia, notre référent nutrition à base de McDo).
On retrouve la #teamHespéranges avec Valérie, Elodie, Max, Olivier, Laurent, Thierry, Olivier, Jérôme, Nicolas… qui sont soit sur le 10, soit sur le 15km.
Ca bavarde tranquille avec les copains au départ.

Avec les progrès réalisés ces deux dernières années, je commence à me connaître mieux en CAP, à savoir quelle allure taper, et avoir un peu confiance.
Après le PR au 10km de La Chaume fin avril (37’29, soit 3’45/km, 43ème sur 1000, 11ème vieux), et une 8ème place sur le 12km de la Marath’Yonnaise fin mai (4’04 /km sur un parcours moins roulant), je vise 4’05-4’10/km de moyenne sur les 11km de la boucle roulante, essentiellement en forêt, avec des relances et une bonne petite côtelette pour finir.

Ca démarre vite sur le stade, Jérémy a décidé de faire la course avec moi.
Sur 500m.
Il explose à la sortie du stade
Avec la descente derrière, ça fait du 3’35/km C’est bon pour un 5km, mais là, va falloir se calmer garçon !
La foulée agésinate 2018 (153)

On repasse sur l’allure prévue, entre 3’55 et 4’05 (ne pas refaire comme sur le 10km des Sables, parce que les petites voix dans la tête, c’est soûlant) : et ça a l’air de tenir, avec un ralentissement au 6ème avec le passage sur un chemin pas casse pattes, mais très « piège à cheville ».

La chaleur est bien présente, et commence à se faire sentir.
C’est plus dur aussi, parce que je suis plutôt seul : la tête de course est loin, et les coureurs derrière ne remontent pas.

« Allez allez, tu es sixième »

Ah ?
Je pensais pas… ça booste !
Bon, ça fait pas aller plus vite quand les jambes commencent à piquer, mais c’est bon pour le moral.
Surtout quand tu vois les deux qui te précèdent se rapprocher.

Bon, le cinquième qui s’était arrêté et qui marchait est reparti un peu trop fort pour le suivre.

La foulée agésinate 2018

Par contre, un peu plus loin, à l’approche de la montée finale, le cinquième du moment est collé.

Allez, il doit rester un kilomètre, dont 300m de stade, c’est le moment de mettre le dernier coup de collier et de faire parler le bon gros #vieuxdiesel.

Yes, ça passe, plus qu’à relancer et c’est le stade…

Cinquième, premier vieux, 4’/km.

Très très content le #vieuxdiesel, avec pour le coup un podium, même si c’est pas sur la boîte, ça fait toujours plaisir !
En y réfléchissant, c’est le premier depuis… plus de 30 ans !

podium 10 hommes (1)

Bravo aux Foulées pour cette organisation impec encore une fois, et une ambiance toujours aussi conviviale et sympathique !
Et qui reversent un chèque conséquent à l’association Hespéranges !

podium fin (4)

Bravo à Elsa qui remporte la course féminines !

podium 10 femmes (1)

Et bravo à Fiafia qui bat le record le record du monde local entre la ligne d’arrivée et la tente ravito…

A l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>