Triathlon Sud Vendée 2018 : L fallait le faire

Deuxième triathlon de l’année, et surtout premier distance L (ou Half : 1,9 km de ‍natation, 85km de ‍vélo et 21km de ‍course à pied). Le tout juste 2 ans après avoir débuté le triathlon.IntroAiguil19

Le triathlon des Sables en juin a été médiocre, les courses de la MarathYonnaise et des Foulées Agésinates ont super bien marché. Va falloir appliquer tout ça sur un triathlon.

En juillet, un nouveau joujou est arrivé à la maison en plus : un vélo chrono BMC Time Machine.
Il a déjà fait 560km en juillet, 880 en aout, et près de 600 en septembre… alors faut voir sur un triathlon, et tant qu’à faire, autant se lancer sur la taille au-dessus ! 

La préparation
Mon TFL s’est réveillé après les Foulées Agésinates, alors la CAP est mise en veille en juillet, le temps de soigner tout ça (je vieillis et je deviens sage ou quoi ?).
Je sais que du coup, ça va être dur de reprendre progressivement, de remettre de la vitesse et surtout de faire du volume en si peu de temps. Pas grave, on verra bien.
Et puis la cible devrait être autour de l’allure marathon, 4’35/km, a priori moins dure à aller chercher que de faire un semi allure semi sec (4′-4’05/km).
En fait la sortie la plus longue ne fera que 1h et 13km, pas sûr que ce soit assez, mais il fallait rester progressif.

Et c’est pas comme si y’avait pas le vélo : 1400km en juillet – août, en faisant pas mal de travail d’allure, de force, de vélocité, ça bosse le cardio pour la CAP.

Pour la natation, avec surtout de l’endurance, le but étant de juste poser la nage pour sortir frais de l’eau : 25km en juillet août réalisés. Pas énorme, mais juste ce qu’il faut pour ne être encore plus mauvais…

Le plan a été trouvé sur tri-radar (https://www.triradar.com/training-plans/#halfiron).
Globalement respecté, j’ai fait beaucoup plus de vélo en gardant les séances clé.
Du coup, le cycle 3 semaines en progression et une semaine de récupération régénération était moins visible, le volume horaire restant proche sur les 8 semaines à cause du vélo, mais les semaines « intenses » l’ont bien été, et les semaines récupération était en endurance de base.

Aiguillon18

Le parcours natation était à peu près connu, parce que sur le même lieu que le M effectué l’année précédente.
Le parcours vélo a été reconnu fin aout, puis une seconde fois avec une séance natation 3 jours avant avec Fiafia.
L’occasion de vérifier que le vent va être un acteur sensible : ils annoncent plus de 40kmh, et déjà 20-30kmh, c’est pas super drôle…

La course

Toujours autant besoin de cadrer, je vais prendre le dossard le vendredi soir, voir comment tout est en place.
Ca va, le bassin est toujours au même endroit que mercredi…
1C’est bon, les vélos vont être posés tranquilles…
2

 

Le casque, le vélo, le dossard, tout est prêt…

3

Les dossards sont attribués en regroupant les clubs : c’est cool, on va être tous ensemble.
Petite photo de groupe :
5
Ah, ouais, ça fait quand même plus de monde avec les vélos…

4 Encore plus cool : j’aurai de la place pour T1, parce qu’ils seront déjà tous partis quand j’arriverai !

« Mass start », alors comme l’an dernier, je me place à droite, près des filles.
Pas trop de bousculade, je place tranquillement la nage qui se passe presque sans encombre : même en partant dans les derniers, ça bouchonne pas mal aux bouées au fond du plan d’eau… donc ça frotte, donc la nage se décompose… mais ensuite, pour le retour vers le point de départ, ça se redégage.
35′ pour le 1900m avec la sortie à l’australienne, conforme aux attentes… et un médiocre 228ème temps sur 310…
On rentre dans T1 en même temps avec Laurent.

Allez, T1 tranquille, en prenant le temps de bien enlever le sable (Les Sables -ahah- ont servi de leçon…), mettre les chaussettes, …
3′, pas terrible, mais pas la cata non plus.
Laurent est sorti à peine plus vite.

C’est parti pour le vélo.
Normalement, c’est là que j’ai le plus progressé.
Laurent, qui est un vrai cycliste lui, n’est jamais loin.

Le parcours est usant avec le vent : toujours en prise, sauf sur une petite partie de la route de la Rive, 4-5km, avalée du coup autour de 40kmh…
6

Ce qui est grisant, c’est de remonter tout le temps !
Bon, y’a aussi beaucoup de monde, et y’a pas mal de coureurs qui draftent…
7

Dans le deuxième tour, on rejoint Olivier.
Il s’accroche et on roule « à trois », mais je reste sur mon allure de 75-78%.
C’est dans le 3ème tour qu’il finit par céder, je remonte Laurent dans la partie vent de face de la côte de la Dive, avant qu’il ne me double dans la partie finale du parcours.
On n’a pas drafté, juste à se garder à 10-20m pour le rythme, et avec les encouragements à chaque dépassements mutuels ;ça nous ont bien boosté les comme les autres.
2h31 tous les deux avec Lolo. Il remonte 111 concurrents, j’en reprends 122 !

Je suis ravi !
Très très content : ce triathlon est le support des championnat régionaux longue distance, donc il y a du niveau devant.
Faire le 73ème temps sur 310, à plus de 34kmh de moyenne, me satisfait pleinement !

T2
Après avoir hésité entre déclipser ou déchausser, je déchausse finalement, étant plutôt au début de la zone de transition.
2’30.
Correct pour une fois, en prenant le temps de faire les lacets comme je veux.
J’ai aussi choisi cette fois-ci les Nike Zoom Streak6 et non les Adidas Boston : plus fermes que les Boston, plus proches du sol et du pied.
Première fois que je les mets sur une sortie aussi longue, je ne le regretterai pas du tout : elle sont très légères, dynamiques (les fameuses VaporFly 4% se veulent 4% plus rapides que ces Streak justement), et, s’ils elles demandent « d’avoir du pied », elles sont loin d’être inconfortables.

C’est parti !
N’ayant pas de repère, il m’a semblé raisonnable pour une première sur la distance de tabler sur une allure marathon sur le semi.
Le décalage se retrouve sur M où je suis même moins rapide qu’allure semi (sauf sur le M de l’Aiguillon l’an dernier, mais il ne faisait que 7km).
Donc, le marathon de Saumur ayant été couru à 4’37/km, ce sera la cible.
Pour un 1h37-1h38 au semi.
J’ai une flask de 250ml qui devra me servir au premier tour, avec arrêts ravitos au second.
Parti un poil vite, l’allure se cale au 3ème km, et le premier tour se passe bien, même si le vent sur le retour sur la digue est là encore bien usant.
Max a fait le trajet en vélo pour venir nous encourager. Il est sur la fin du premier tour, puis un peu plus loin.
Il m’encourage me disant que l’allure est propre.
8C’est au 13ème km que la fatigue commence à se faire sentir. Je m’arrête aux ravitos pour m’asperger et m’hydrater. Ca commence à être plus dur, et tu le sens que tu as manqué d’une ou deux vraies sorties longues dans la prépa…
9 Je rattrape les copains du club, les uns après les autres.
Fabrice à l’arrêt au premier ravitos au début de la CAP, puis Fiafia avec Greg au 13ème, puis au 15ème Cyril, et enfin, juste après le dernier ravitaillement, Aurélien.
Ça aussi ça donne la patate, je ne pensais pas être au niveau de toute cette petite troupe, tous déjà rompu à la distance !
Les arrêts aux stands durent 15 secondes, 20 secondes, donc ça ne fait pas perdre tant de temps que ça de bien se rafraichir, c’est relancer juste derrière le plus dur, même si ça baisse clairement la moyenne…

Aller, plus que 2-3km.
Il n’y a plus de pauses : reste bien concentré sur le posé de pied, être aussi économique que possible…
4’32 et 4’38, et une accélération pour les 200 derniers mètres !

1h37’45

Super content encore !
41ème temps sur 310, et 43 places grappillées encore.

Au général, ça donne une 63ème place, 29ème V1, pour un temps total sub-5h en 4h51 et 35s…
C’est en particulier ce sub 5h sur un premier L, certes très roulant (y’avait du vent, quand même), dont je suis hyper content.
Juste deux ans de triathlon, première sortie avec l’avion de chasse, sans mettre un volume de maboule, c’est inespéré !
C’est un coup à rendre l’addiction encore pire !

Et une bonne séance de squat de ravito final avec les copains, histoire de finir tranquille au soleil…
10

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>